Auto-Entrepreneurs – Boursoramos – Retraite – Devenir Entrepreneur à Succès

Par admin

Entrepreneur à Succès

Bien que cela soit également basé sur les cotisations, le système de retraite n'est pas le même pour les travailleurs indépendants et les employés. Les règles sont même différentes selon que l'auto-entrepreneur dépend de Cipav ou de la Sécurité sociale des indépendants (SSI). La première, plus favorable, confirme un processus d'approbation trimestriel plutôt simple, consistant à partager les revenus professionnels théoriques avec des revenus minimaux. SSI utilise un autre mode de calcul. Explications

iStock-DNY59

Contributions calculées par chiffre d'affaires

Pour tous les employés du secteur privé, les règles relatives aux travailleurs indépendants trimestriels ne sont pas basées sur les trimestres civils payés, mais sur les cotisations payées. Seules les contributions des indépendants sont différentes, mais les montants calculés à partir de son chiffre d'affaires (chiffre d'affaires), pas ses revenus professionnels. Ce chiffre d'affaires est appliqué à un taux forfaitaire de 22 ou 12,8% en fonction de la nature de l'activité. Ce forfait comprend les cotisations sociales (CSG, CRDS) et les risques (maternité, maladie, invalidité, retraite). Le problème des entrepreneurs indépendants lors du calcul du droit à la retraite est de rétablir le revenu professionnel à partir duquel les cotisations auraient dû être calculées. À cette fin, ils appliquent la déduction fiscale utilisée par l'administration fiscale pour obtenir un revenu imposable, à savoir 34% pour les services et les activités libérales fournis par les BCN, 50% pour les services BIC et 71% pour les services. activité de vente, restauration ou hôtellerie. Après ce calcul, le fonds de pension peut déduire le montant des cotisations qui seraient normalement versées, et donc le nombre de trimestres approuvés.

Différences entre Cipav et SSI

Lorsque les choses se compliquent un peu, les deux fonds ne permettent pas de calculer le chiffre d’affaires minimum pour valider les trimestres. Le revenu professionnel théorique de Cipav est divisé par le revenu minimum. Rappelons que le revenu minimum pour l'approbation trimestrielle est 1504, 50 € pour 2019 Si un entrepreneur libère indépendamment la réduction de 34%, il devra atteindre un chiffre d'affaires de 2280 € pour confirmer le trimestre [(2280 X 66 %)/1504,50] etc. pour confirmer 2, 3 ou 4 trimestres. La méthode ISS est différente. Les contributions "théoriques" sont allouées en fonction de la priorité définie dans le code de la sécurité sociale. Ces contributions sont ensuite déduites du montant forfaitaire versé jusqu'à l'exploitation. En fin de compte, un entrepreneur indépendant connecté à l'ISS devrait réaliser un chiffre d'affaires supérieur à celui d'un autre Cipav pour approuver ses contributions trimestrielles. Si le chiffre d'affaires trimestriel de 2280 € était approuvé et de 4559 €, cela signifierait 2880 € et 5062 € pour un entrepreneur indépendant dépendant de SSI, avec une réduction de 34%.

Note:

2019 Afin de confirmer un trimestre dans son activité commerciale (réduction de 71%), l'auto-entrepreneur doit réaliser un chiffre d'affaires de 4137 € et 2412 € si son activité est liée à la fourniture de services au BIC (réduction de 50%).