"Dare!" : Pour encourager d'autres femmes à créer leur propre entreprise, ces entrepreneurs racontent leur histoire – Entrepreneur à Succès

Par admin

Devenir Entrepreneur à Succès

MESSAGES - Pour lutter contre les barrières mentales et structurelles qui empêchent les femmes de prendre les devants, la Maison Veuve Clicquot a organisé un mardi à l’intention des femmes entrepreneures. L'idée est de mettre en valeur les "modèles" et les "créatrices de rôles", des femmes qui peuvent inspirer celles qui veulent commencer, mais osent audacieusement. 2016-09-13T09: 58: 05.586Z - Le rêve de Sibylle LaurentPour, vous devez être inspiré. Vous avez des modèles. Et ces petites filles peuvent rêver d’être un jour, peut-être un patron, elles ont besoin de savoir qu’elles existent. Qu'ils ont des modèles. C'est l'esprit de la journée organisée par Veuve Clicquot mardi: l'impulsion de donner à l'énergie le courage, la force et la volonté d'agir. En bref, montrez que vous devez croire en vos rêves et "y aller".

La Maison Veuve Clicquot, premier baromètre de la perception publique de l'entrepreneuriat et des femmes, nous le rappelle: les barrières mentales et structurelles sont des obstacles à la poursuite des femmes. France: 53% Les femmes pensent que les risques qu’elles prennent ne valent pas le succès (48% pour les hommes). Résultat: seulement 28% Les femmes (39% d'hommes) veulent devenir entrepreneurs. Cependant, le souhait est qu'ils accordent plus d'attention que les hommes à être son propre patron (72% contre 65%).

C'est pourquoi la Maison Veuve Clicquot a invité des «créatrices de rôles», des femmes qui aident, enseignent, accompagnent et inspirent les femmes environnantes. Avec l'idée de mettre en évidence les parcours réussis des femmes qui l'ont suivi. En voici quatre: le leadership passe oralement. Avons-nous appris aux femmes à parler à Hélène Boulet-Supau, fondatrice de Sarenza l’entrepreneuse? Hélène Boulet-Supau, fondatrice de Sarenza, un site de vente de chaussures en ligne. De 2007 à 2019 Elle a dirigé la "révolution féministe": 68% de son entreprise. Les responsables des salaires sont des femmes et le comité de direction est composé de 5 femmes sur 6. "J'ai toujours dit que je suis féministe et non une inégalité dans l'entreprise."

Ses actions? "Nous travaillons sur la posture des femmes en termes de leadership et de langue, et aujourd'hui, on apprend aux filles à se taire," soyez belles et fermées ". Ceci est visible dans les affaires: quand l'assemblée est mélangée, les hommes demandent plutôt que les femmes. Le leadership parle. Nous avons donc appris aux femmes à parler en public, en se concentrant sur les "minorités" qu'elles utilisent trop souvent, comme "j'ai des idées à vous dire". Mais je dois dire: "J'ai une idée importante pour vous!" Sinon, personne ne vous écoute. Est-ce très effrayant de commencer une zone sans précurseur, Amandine Gay, l'auteur de Open Voice Entrepreneur? Amandine Gay, actrice, réalisatrice et auteur de Open la voix, un documentaire donnant la parole aux femmes noires en France.
Comment ça a commencé? "Au lieu du besoin de risquer l'amour, j'ai créé ma propre boîte de production et de diffusion parce que personne ne voulait faire de film ou le diffuser, une véritable aventure: avec mon épouse, nous avons 45 000 € dans nos poches." J'ai perdu huit ans, j'ai pris 20 livres , mais aujourd’hui je suis heureux parce que le film fonctionne et que le second est en marche.
Des astuces? "Mes principaux obstacles étaient la mise en réseau, le mentorat et le transfert. Aujourd'hui, en France, il y a deux producteurs noirs dans le monde du cinéma, personne ne peut faire appel. des conseils, mais c’est très effrayant d’entrer dans une région où il n’ya pas de précurseurs, et j’ai aussi rencontré un problème capital: sans réseau, il est difficile de s’en débarrasser. alors j'ai rejoint les réseaux et découvert, mais j'ai effectué des recherches, notamment des recherches, sur une femme noire de 25 ans issue d'un milieu populaire, ou savais-je comment aller dans une école de cinéma? "Peut-être devons-nous passer par une position très provocante pour pouvoir exister, je pense que Valérie Furcajg, fondatrice de KoléL & entrepreneuse? Valérie Furcajg, fondatrice de Kolett, est un programme de VTC pour femmes.
Comment ça a commencé? "Je devais retourner au travail, j'étais chef d'entreprise, puis femme au foyer, alors je voulais que Uber s'échauffe, choisisse mon emploi du temps, mais tout le monde me disait que c'était un problème pour 95% des hommes, je devais créer les conditions qui me permettraient de travailler sereinement." "
Des obstacles? "Une chose que j’ai appelée lors de la création de Koletta: comment pouvons-nous, les femmes, respecter certaines normes et les reproduire? Ma mère - avec qui je suis très bien! dit: "Dans l'avion, si je sais que c'est une femme qui contrôle, je descends. Dans la voiture, je n'ose même pas imaginer quels commentaires vous allez avoir! "Quand j'ai commencé le site, c'était une émotion sans rapport avec ça, surtout depuis que je prenais une posture très provocante, je vais le prendre, peut-être que vous devez l'examiner. "
Des astuces? «Je suis plutôt pessimiste à propos de la pratique du monde des affaires, j'ai vu des choses très grossières à propos d'une femme ou d'un noir, et je n'ai pas trouvé d'autre solution. Par exemple, quand je suis rentré chez moi après le travail, j'ai découvert que les personnes que je dirigeais étaient meilleures et payaient mieux que moi, et je l'ai vécu comme une expérience très cruelle. J'ai réalisé que je devais aller au combat, mais que je devais être au courant de la discrimination et des stéréotypes. Je ne sais pas si nous sommes toujours là. Dans le pire des cas, vous craquez, mais vous avez toujours Julie Réjean, cofondatrice de CoWomenL & entrepreneuse? Julie Réjean, cofondatrice du réseau CoWomen du Women's Entrepreneur Network.
Comment ça a commencé? "J'ai travaillé dans de grands groupes et, à 29 ans, j'ai changé de poste. Tout m'a dit que j'avais une crise dans la trentaine et que j'avais un consultant indépendant, surtout une mode. souffert de l'agitation de l'entrepreneuriat, des victoires et des échecs. En outre, j'ai rencontré beaucoup de femmes talentueuses avec des connaissances et la volonté de les partager. 2016 Facebook, qui compte actuellement 1 200 femmes entrepreneurs, a également organisé un petit-déjeuner de réunions pour femmes, des ateliers offrant des outils pour la confiance en soi, la collecte de fonds et l'escorte. "
Ses conseils? "Abandonnez, dans le pire des cas, un effondrement, mais vous vous lèverez toujours pour souligner l'importance du transfert: rencontres et échanges nécessaires."