Thierry Tea, une histoire de croissance entrepreneuriale – Devenir Entrepreneur à Succès

Par admin

Devenir Entrepreneur à Succès

Quelques créateurs de sociétés asiatiques, de l'aéronautique à la distribution, le thé français Thierry est l'héritier de valeurs familiales fortes: ancrage, respect et succès. Aujourd'hui à Phnom Penh, hier, à Manille, à Singapour. Thierry Tea a quitté l'Asie pendant deux décennies. Cet entrepreneur français originaire de Chine et du Cambodge est né d'un amour pour l'hexagone, d'un mélange de cultures et d'un désir de réussite. Cela l'a amené à souhaiter une très jeune carrière dans une entreprise française à l'étranger. "Bien que mes amis asiatiques aient envisagé de reprendre un restaurant ou un magasin d'informatique familial, je souhaitais rejoindre un grand groupe pour montrer que je pouvais le faire", se souvient-il. À la maison, une langue en khmer et les adolescents, un dialecte de la consommation à l'est de la province du Guangdong. Sa famille, ses idées de guerre traumatisées et sa peur d'un nouvel exil lui rêvent d'un avenir hexagonal. Cependant, le jeune homme nourrit les fringales ailleurs. Entré à la Negocia School of Business (maintenant Novancia), il a effectué de nombreux stages à Singapour, à Hong Kong et à Shanghai, une région bien connue où il "se sent bien".

LIFE promeut sa carrière

Stage dans les hélicoptères Airbus à l'âge de 23 ans, il tue toutes les portes pour gagner une entreprise internationale de volontaires. «Je voulais aller en Chine. La même chose pour l'Australie, dit-il, pour s'amuser. Sa ténacité sera à droite de la liste des postes vacants, car il sera créé par un volontaire à Manille et vendra son premier hélicoptère. Deux ans plus tard, il est devenu le plus jeune chef de groupe. Thierry compte quatre entreprises et intègre les règles de gestion qu’il appliquera ultérieurement à ses entreprises. Après huit années passées dans le groupe spatial, alors qu’il était responsable de toutes les activités d’hélicoptères Airbus aux Philippines, il a décidé de partir en solo. «J'étais dans de petits documents pour devenir un chef de groupe. Mes amis m'ont traité de fou, surtout parce que je ne savais vraiment pas ce que j'allais faire - admet-il. Avec son réseau aux Philippines, il est en 2013. Fondée par PhilJets, une société spécialisée dans l'aviation d'affaires et le tourisme aux Philippines et en Asie du Sud-Est.

Investissements Cador

Aujourd'hui, la société exploite une flotte de 10 hélicoptères et 5 avions, employant près de 70 personnes. Très réussi. Mais Thierry, assoiffé d'aventures entrepreneuriales, est insuffisant. 2014 L'étranger a fondé le groupe Negocia. C’est une fierté de son ancienne école de commerce et de sa société de contrôle des investissements qui identifie et soutient des domaines prometteurs allant de l’agriculture au numérique, en passant par la start-up, la distribution et l’immobilier. En outre, le groupe distribue des marques renommées au Cambodge et dans d'autres pays asiatiques, notamment Pandora et Bering, et se lance dans de nouveaux secteurs, tels que le développement des médias au Cambodge. "Je voudrais aussi créer ma propre marque de cosmétiques qui pourrait briller dans ce domaine et travailler avec des PME françaises", explique Thierry. On a tendance à oublier que la France est très en avance sur la R & D, le design, la création. «Thierry organise chaque jour un prix international. "Je me sens comme une diaspora 100% française, 100% khmère et 100% chinoise, et je suis fier de pouvoir exprimer mon origine de mon travail."

Volonté et objectifs: les clés du succès

Interrogé sur ses facteurs de réussite à l’étranger, Thierry prend le fameux pouvoir de la volonté: "J'ai grandi en disant que je devais travailler dur. Plus j'allais, plus je réalisais ce que je pouvais faire. Pour lui, "quand on a échoué, c'est parce qu'on n'a pas donné notre objectif. Il ne suffit pas de dire que "nous testons et voyons", mais nous devons avant tout identifier ce que nous voulons réaliser et définir des objectifs à court et à moyen terme à partir de là. Biographie bébé de Zidane à Richard Branson croit également en l'inspiration des mentors. Il veut le transmettre aujourd'hui, notamment en investissant dans le club VIE, la technique française au Cambodge ou dans les associations d'hommes d'affaires et d'incubateurs tels que Make Sense. «Personne n'a de trajectoire linéaire. Parfois, nous perdons un peu ou nous le perdons complètement. Mais le désir de continuer et de réussir est toujours de gagner », déclare Thierry.

Trophées VIE des clubs et talents internationaux

Pour la deuxième année consécutive, le club VIE, Diplômés internationaux volontaires (VIE, VIA, VSN et CSN) s'est tenu le 6 juin. Organisation d'un trophée international des talents récompensant 5 catégories de cours: jeunes talents (VI revenant de mission en moins de 3 ans), entrepreneur (pour les profils les plus courageux), carrière internationale (longue carrière internationale, catégorie nommée Thierry Tea Lauréat), sociale et solidaire L'acteur est également un prix public. 2006 Fondé par Christine Lagarde, alors ministre du Commerce extérieur, le club VIE est devenu un réseau d’information professionnel. Avec 17 500 membres en France (70%) et à l'étranger (30%), le réseau vise à améliorer les opportunités professionnelles, à développer des contacts et une collaboration à travers le monde et à promouvoir le volontariat international.