Formation SEO: Rédaction Seo : Optimiser Référencement Son

Entrepreneur à Succès

Sahb El Caïd, Hall, Maroc, Crawl 2012 Novembre FADEL SENNA / AFP Le Maroc est cependant un pays africain, car il s'est développé et est ouvert au tourisme et aux investisseurs étrangers. au nord, où l’inégalité entre les citoyens est la plus forte. L’ONG Oxfam a annoncé, le lundi 29 avril, que "Le Maroc égalitaire, une fiscalité équitable" visait une imposition plus équitable, tout en apportant une image claire et impitoyable de la fracture de la richesse dans le royaume. Le document rappelle qu'au cours des vingt dernières années, la croissance marocaine a été dynamique (en moyenne 4,4% par an depuis 2000 jusqu'en 2017), permettant une réduction significative du taux de pauvreté de 15,3%. 2001 2007 jusqu'à 8,9% et en 2014 - 4,8%. Ces données, qui nous sont rappelées par les ONG, reposent uniquement sur l’approche monétaire de la pauvreté. Ils n'incluent pas d'autres facteurs, tels que l'accès aux soins de santé ou à l'éducation. D'abord et avant tout, cette norme ignore les familles qui se situent juste au-dessus du seuil de pauvreté et risquent de subir le moindre impact que les ONG appellent les «indices de vulnérabilité». Cependant, cela toucherait l’un des huit Marocains et presque tous les cinq ans dans les zones rurales. Un article pour nos abonnés. Lisez aussi au Maroc, l’abandon des inégalités de villégiature est resté à peu près le même. Coefficient de Gini, mesure internationale de l'inégalité, 1985 C'était 39,9 et en 2014 - 39.5. La stabilité statistique, prometteuse, avertit Oxfam de nombreuses contraintes méthodologiques: les dépenses extérieures ne sont pas incluses, ni les économies réalisées. En outre, l'inégalité de l'argent ne tient pas compte de l'inégalité de la richesse. Tous ces commentaires suggèrent que les différences sont encore plus grandes que les statistiques officielles.

Système d'éducation infructueux

Le système éducatif est à la base de la machine inégale. "Un système inclusif et égalitaire atténuerait les inégalités sociales et éliminerait en partie les différences dans l'environnement d'origine", indique le rapport. Cependant, bien que le Maroc consacre 21,5% de son budget au secteur (beaucoup plus que la moyenne du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, 13,9%), son système éducatif échoue dans l’ensemble. La durée moyenne de la formation est de 4,4 ans, soit deux ans de moins que la moyenne arabe. Les résultats scolaires varient considérablement en fonction de l'environnement des élèves. Dans ce contexte, la privatisation massive des pouvoirs publics, menée par les pouvoirs publics, met en évidence une logique intuitive. On estime que 14% Les étudiants marocains sont inscrits dans des écoles privées et jusqu'à 80% dans des écoles privées. - Les grandes villes telles que Casablanca et Rabat. Lire également au Maroc la disparition des écoles publiques accélère l'éducation de l'éducation. Cette inégalité liée à l'éducation s'inscrit dans un marché du travail présentant quatre caractéristiques fortes: taux de chômage élevé chez les jeunes (42,8% sur 24 ans en 2017); NEET, ces jeunes qui ne sont ni étudiants, ni employés, ni stagiaires (29,3% des 15-24 ans, 2 millions); exclusion des femmes du marché du travail; et l'importance du travail informel et dangereux (80% des emplois sont informels). On remarque également des différences de salaire: «Le SMIG a 2 570 dirhams par mois [environ 237 euros]Un tel niveau de salaire sera de 154 ans pour qu'une personne obtienne une augmentation d'actif équivalente en un an de l'un des milliardaires marocains », écrit Oxfam. A l'instar de l'éducation, le système de santé est synonyme de forte inégalité. Le Maroc dépense peu d'argent, obligeant ses citoyens à assumer les coûts de leur santé. Bien que 36% des coûts de la santé vont directement aux ménages du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord, ce chiffre passe à 51% au Maroc. Ce secteur n’a pas évité la logique de la privatisation. Résultat: le pays occupe la 123ème place dans les 188 pays où l'indice de développement humain (IDH) est occupé, en dehors de la Tunisie (97ème) et de l'Algérie (83ème).

Fort déséquilibre territorial

Le Royaume souffre également de déséquilibres territoriaux majeurs. Exemple d’accès à l’eau: si presque tous les citadins sont raccordés au réseau d’eau potable, ce ratio est réduit à 64% dans les zones rurales et jusqu’à 40% dans la région de Tanger-Tétouan. -Al Hoceima (nord). La dernière ville en 2017 Le mouvement social était important. Enfin, les inégalités entre hommes et femmes persistent. Selon le Rapport mondial sur le genre dans le monde, qui tient compte de la participation des femmes à l'économie, à la vie politique, à l'accès à l'éducation et aux soins de santé, etc., le Maroc se classe au 137ème rang sur 144 pays. Malgré les efforts dans le domaine de l’apprentissage, 41,9% Les femmes marocaines étaient toujours analphabètes (contre 22,1% pour les hommes), ce qui montre que ce chiffre est de 60,4% dans les zones rurales. 2009 62,8 pour cent Les femmes marocaines auraient été soumises à une forme de violence. Un article pour nos abonnés Lisez aussi au Maroc - La victime de la violence à l'égard des femmes Or au lieu d'aider à éliminer ces inégalités, le système fiscal les met en évidence, selon Oxfam. Revenu fiscal en 2016 Composé 26,4 pour cent PIB marocain. Ce chiffre est beaucoup plus élevé que dans beaucoup d'autres pays africains, mais ce n'est pas un outil pour réduire les inégalités fiscales. En particulier: TVA (30% de recettes fiscales), impôt inégal tel qu’il s’applique à tous sans différence de revenu; un petit nombre de contribuables (le secteur informel prédominant), qui se concentre principalement sur les employés privés et publics; ou la structuration des groupes d’impôts (le taux d’imposition augmente très rapidement dans les groupes à revenus faibles et moyens, mais atteint rapidement le plafond). En outre, il existe une taxe foncière presque non concurrentielle. En ce qui concerne les entreprises, la plupart d'entre elles évitent les impôts lorsqu'elles se déclarent en déficit. C'est 82 pour cent. Les recettes fiscales ne proviennent que de 2%. Entreprise. En outre, les multinationales internationales, notamment les constructeurs automobiles français Renault ou PSA, bénéficient d'incitations fiscales élevées.

Liste gris paradis fiscal

Oxfam rappelle que le pays figure sur la liste grise des listes de taxes de l'Union européenne (et non en noir): les états "observables" stipulent que d'ici 2020, ils ne seront pas en mesure de payer le prix. Doit réformer sa législation fiscale. Enfin, l'ONG conclut que "les problèmes de gouvernance pour le Maroc perdent des recettes fiscales élevées". Données du Fonds monétaire international (FMI), 2017 La corruption coûte 2% du PIB, soit 20,7 milliards de dollars. Dirham (environ 1,8 milliard d'euros à cette époque). Lire aussi La corruption au Maroc reste "endémique" malgré la "légère amélioration" Face à ces différents défis, l'ONG formule un certain nombre de recommandations qui devraient faire de la fiscalité un "outil de réduction des inégalités": une meilleure progression. assiette fiscale, élargissement de l'assiette fiscale, introduction de l'impôt foncier ou fin des exceptions inefficaces. Oxfam rappelle le discours prononcé par le roi Mohammed VI devant le Parlement en 2018 En octobre, appelant à repenser le modèle de développement national, ainsi que les bases de la fiscalité, prévus les 3 et 4 mai. C'est une occasion pour les autorités de montrer leur volonté politique de réduire les inégalités. Charlotte Bozonnet Réagissez ou regardez toutes les contributions

Formation SEO: Rédaction Seo : Optimiser Référencement Son
4.9 (98%) 32 votes