Formation SEO: Référencement Naturel La Grande Illusion, Internet Recevez Formation

Devenir Entrepreneur à Succès

Imprimer cet article

J'ai La profession d'entrepreneur La profession d'entrepreneur général dans le domaine de la construction est une profession réglementée. Le contractant doit démontrer ses compétences et son accès à la profession. Toute personne souhaitant s'inscrire à une activité professionnelle doit s'inscrire au carrefour (BCE). Le contractant doit prouver ses connaissances et présenter formellement les connaissances de base qui seront reconnues par le diplôme ou par l'expérience (Remarque: article 4 de la loi). 1998). 2007 27 janvier Le décret royal énumère les activités de construction réglementées, réparties en 9 catégories: - entreprise générale;
- travaux principaux (travaux de maçonnerie, de béton et de démolition);
- le plâtrage, la cimentation et le revêtement de sol;
- carrelage, marbre et pierre naturelle
- toiture et scellement;
- menuiserie et verrerie;
- les finitions (peinture, garnissage, pose de revêtements de sol souples);
- chauffage central, climatisation, gaz et installations sanitaires;
- elektrotechnika.ii. Inscription de l'entrepreneur L'inscription de l'entrepreneur étant facultative, ce dernier n'étant pas tenu de s'inscrire, l'inscription est donc en soi une situation légitime. Prêt de l'entrepreneur Une entité est autorisée lorsqu'elle bénéficie d'avantages en vertu de l'Acte de 1991. 20 mars L'article 3 de la loi, qui organise les entrepreneurs. capacité financière, capacité économique et capacité technique des candidats. L'agriculture est donc une condition préalable à la capacité financière, économique et technique.
En d'autres termes, le lagration est une marque de qualité.
En principe, il est valable cinq ans et l'agression est une condition préalable à l'accès aux marchés publics ou subventionnés. Les entrepreneurs agréés sont classés par classe et par catégorie en fonction de l'importance et de la nature des travaux pour lesquels ils ont été approuvés. Un entrepreneur agraire ne peut utiliser son agressivité qu'au sein de sa classe et de sa catégorie. (Remarque: des informations sur l'agriculture peuvent être obtenues auprès du SPF Economie, PME, écoles secondaires et Commission de l'énergie - Commission d'agrément des entrepreneurs (WTC III, Bld Simon Bolivar, 30 1000 Bruxelles - 02.277.80.99) distribuées: en fonction du travail qu'elles peuvent effectuer;
en tenant compte de la nature spécifique du travail.
Une fois que le contrat est passé dans une catégorie ou une sous-catégorie particulière, l’autorité peut s’assurer que l’agroalimentaire a la capacité technique de faire le travail et est une entreprise financièrement solide. Devoir de conseil L'entrepreneur doit aviser le maître d'œuvre. Dans ce contexte, le contractant doit vérifier si le travail proposé est techniquement réalisable ou non. Le contractant doit refuser de faire le travail si cela n’est pas possible ou ne dispose pas de toutes les informations nécessaires pour le réaliser conformément au règlement intérieur. L’obligation du contractant de fournir des informations et des conseils est d’abord conclue avant la conclusion du contrat. Le contractant doit également respecter les informations et les conseils relatifs à l'exécution du contrat. En effet, au cours des travaux, il peut se produire divers événements justifiant l'opinion du maître et la clarté. se tenir debout Les difficultés pouvant survenir sur le site de construction peuvent être variées: difficultés liées au plan de projet, risque de mise en œuvre technique, risque juridico-réglementaire, etc. Le contractant doit également respecter le budget alloué et empêcher le capitaine si cela n’est pas possible. L'entrepreneur doit vérifier qu'une licence d'ouverture de porte a bien été obtenue, sinon il doit refuser de fournir ce site. Conformité aux règles de l'art et aux délais La responsabilité du contractant est d'exécuter les travaux conformément aux règles de l'art, aux plans et devis, ainsi qu'à son obligation de respecter les termes du contrat de la société. entrepreneurs et sous-traitants, de sorte que la faute de l'entrepreneur n'est pas une cause externe pour l'entrepreneur. En fait, ce dernier est d'accord avec le capitaine des travaux et le contractant est tenu de respecter les mesures ainsi que le résultat de l'obligation et, dans chaque cas, il est juge du mérite. Les termes de l'accord et l'intention des parties dans le même contrat commercial peuvent créer une obligation de mesure ou de suffisance. Toutefois, en l'absence de contrat d'assistance, le juge conserve la nature de la mission confiée à l'entrepreneur et le résultat obtenu plus ou moins au hasard, ou les méthodes selon lesquelles il a été défait. Obligation d'émettre et de participer à la garantie annuelle À la fin de la mission, le contractant doit exécuter les travaux convenus. Les travaux sans réserve libèrent le contractant de vices ou de défaillances manifestes et sans risque. Avant de prendre une décision, le contractant réagit aux obligations qui lui incombent en vertu du droit commun et, dans le passé, il ne faisait que réagir aux épices, aux malachons ou aux emballages graves.
Xirius, avocat à Bruxelles

Source: DroitBelge.Net -En Pratique - 2014 16 octobre

recherche
archives gratuites

Pour rechercher une ou plusieurs nouvelles dans DroitBelge.Net, entrez la date ou l'heure et / ou spécifiez le mot-clé.

Formation SEO: Référencement Naturel La Grande Illusion, Internet Recevez Formation
4.9 (98%) 32 votes